La Ligue 2 meurt un peu plus chaque jour

La Ligue 2 meurt un peu plus chaque jour

11 juillet 2012 0 Par Florian Polteau-Gomez

Comme ça, dans une indifférence totale, sauf celle des supporters et des dirigeants de clubs (enfin 2 pour le moment)… Aujourd’hui, ce sont les radios qui lâchent l’affaire. La Ligue 2 va mourir, et ça n’a pas l’air d’inquiéter ni son diffuseur, ni ses dirigeants.

beIN SPORT, la chaine qatarie, lancée en ce mois de juin et dont le second canal devrait intervenir fin juillet, avait décidé de frapper fort. En raflant de nombreux lots sur la Ligue1 dont le match du vendredi soir, la chaîne a voulu faire main basse sur la Ligue 2 et a raflé également les matches du vendredi soir. Problème, les matchs de L2 se jouent à 20h et celui de Ligue quasiment en même temps. Comment faire donc ? Mettre les matches à 18h ? Hop Charles Biétry demande à la Ligue. Et là surprise, la LFP n’est pas d’accord mais va négocier. Au final, un accord est trouvé et les matches se joueront finalement à 18h45.

Une aberration. Juste pour brosser dans le sens du poil une chaine de TV qui a acheté les droits, la Ligue va donc se priver du public, de bénévoles, des ramasseurs de balles et maintenant des radios nationales. Dernier acte en date en effet ce mardi, France Football balance une news (à lire ici) qui explique que RMC, RTL et Europe 1 ne bousculeront pas leur grille de programmes pour faire la place à la Ligue 2. Une belle défaite.

Effectivement, toi le supporter de football qui n’avait pas accès à C Foot et qui écoutait les soirées Ligue 2 sur ces radios, si tu n’as pas beIN SPORT, c’en sera fini. Et quand tu seras coincé dans les bouchons des grandes villes en sortant de ton travail, oui à 18h45 c’est souvent bouché, ben tu ne pourras pas suivre les matchs. A moins que tu ne reçoives la chaîne qatari dans ta voiture ou sur ton téléphone mobile, parce qu’à notre connaissance, ils n’ont pas encore de station de radio…

Toi le supporter qui terminait ta semaine de travail aux alentours de 17-18h et qui prenait la route pour aller au stade ; il faudra désormais poser des heures, voir une après-midi pour être sûr de pouvoir aller soutenir ton équipe favorite. Pis, si tu es en famille, tu n’auras plus le temps de passer à la maison chercher ta femme et tes gosses. Et même si le déplacement est court, tu ne pourras plus suivre ton équipe en déplacement.

Toi le bénévole qui quittait ton travail à la même heure que le supporter, qui filait directement au stade pour filer un coup de main, à la buvette, à la billetterie ou dans les Loges ; désormais comme il faut être présent au moins 2 ou 3 heures avant, tu devras poser ton après-midi. Ou alors ton club devra faire appel à une société spécialisée. Mais en a-t-il les moyens ?

Toi le ramasseur de balle qui devra espérer que ton car scolaire ne soit pas en retard à la sortie de l’école pour pouvoir arriver chez toi, prendre ton sac de foot, attendre que tes parents arrivent pour qu’ils t’emmènent au rendez-vous de ton club ou directement au stade ; tu arriveras en retard, et tu rateras une occasion de voir du football de haut niveau de près, au plus proche des joueurs. Oui parce que la Ligue 2 ce sont quand même encore des pros à ce que je sache.

Tout ça, ce n’est pas moi qui le dit ; ce sont les Présidents de Clermont et d’Angers, Claude Michy et Saïd Chabane. (Lire ici et ).

Bref du foot télévisé mais dans des stades vides, sans supporters sans vie, sans bénévoles, sans enfants, et désormais sans médias nationaux ; ça fait quand même faire un peu mal non ?

Médiatiquement et sportivement, le football français n’est pas au mieux (EDF, perte d’une place à l’Indice UEFA, Stades de l’Euro 2016 qui trainent…) et voilà que c’est un nouveau but contre son camp qu’inscrivent nos dirigeants. Pour des raisons d’argent, la LFP a donc décidé de baisser son froc. Alors que c’était si facile de placer dès le départ les matches le samedi à 16h par exemple, heure ou tout le monde était disponible et disposé. C’est à se demander à quoi pensent Moustache et ses Brigades du Tigre… Qu’on ne vienne pas nous dire ensuite que le football se meurt et qu’il perd de son intérêt et des licenciés.