Opération Balles Jaunes 2012

6 avril 2012 0 Par Florian Polteau-Gomez

La belle initiative en termes de sport, de développement durable et d’action sociale reprend la route en 2012 ! Première étape et pour la première fois, arrêt à Roland Garros le mercredi 3 avril dernier. Le but, collecter les balles de tennis usagées pour les recycler en sol pour aires de jeu dans des hôpitaux et de centre de rééducations.

Tout d’abord quelques chiffres pour vous mettre bien les choses en tête :
– 14 millions de balles de tennis sont utilisées chaque année en France.
– 2008 : Naissance du projet Opérations Balle Jaunes
– 23 ligues participantes sur 36 (c’est pas encore possible Outre-Mer)
– 32 points de collectes en France dont 8 en IDF

Depuis 2008 :
– 2.8 Millions de balles récoltées
– 2 en moyennes par licencié (ça fait pas beaucoup au final si on rapporte au nombre de balles utilisées)
– 60 tonnes de granulat produits (l’équivalent de 10 000 pneus donc 2500 voitures)
– 3 726m² de tapis de sol réalisés

Objectif 2012 :
– 1 balle collectée en moyenne par licencié soit environ 1.5 millions sur la seule année.

Donc l’Opération Balles Jaunes c’est quoi ?
C’est tout bêtement la récupération de balles à des fins socio-écologiques. La collecte des balles usagées est un geste pour l’environnement. Le retraitement s’inscrit dans une dimension économique en mettant en place une filière vertueuse de création de nouveaux produits. Et enfin, le don des sols produits à des associations caritatives remplit une mission sociale. « La Fédération s’est engagée dans une démarche écoresponsable. Cette opération permet à tous nos licenciés de participer à une action qui est non seulement environnementale, mais aussi solidaire » explique Patrick Miot, vice-Président délégué de la FFT en charge des Activités Fédérales.

Le Secrétaire Général de la FFT, Daniel Hette, a rappelé « notre devoir d’implication dans un programme réfléchi de développement durable, que nous avons souhaité adapter au plus juste à la pratique de notre sport ». Le parrain 2012 de l’opération, Arnaud Di Pasquale (homologué « Beau Gosse » par une amie journaliste présente sur place), a expliqué son engagement en exprimant son souhait de continuer l’effort engagé depuis trois ans, tout en accentuant l’implication de tous les acteurs du tennis français. « Je serai là au quotidien pour rappeler aux joueurs qu’une balle de tennis ne se laisse pas sur le terrain. Le succès de l’Opération Balle Jaune se mesurera le jour où plus aucun joueur ne jettera une balle dans une poubelle. La pérennisation de cette opération passe aussi par l’information et l’implication de chaque joueur. »

Les étapes clés de l’opération :

Opération Balles Jaunes 2012 - Carton
Le carton où vous mettez vos balles usagées.

1. Collecte dans les clubs
Tout au long de l’année et à l’occasion d’événements nationaux et régionaux, les balles collectées par les clubs et les adhérents peuvent être déposées dans des containers installés dans les ligues, les comités départementaux et dans les clubs.
> A ce titre, les cartons mis à disposition sont payant, car selon un des dirigeants de la Coved avec qui j’ai conversé : « en payant ces cartons, même un prix dérisoire, les acteurs s’approprient le bien et y font d’autant plus attention. Les cartons que nous avons fabriqués correspondent à des tailles calculées très précisément pour la contenance et le transport. Du coup en les faisant payer, cela évite les problèmes que nous avons eu au début de l’opération où les gens échangeaient les cartons et nous redonnaient des non-standards ».

Opération Balles Jaunes 2012 - Camion
Le camion qui traverse la France en long et en large pour récupérer vos balles !

2. Tour de France Coved
La société Coved s’est engagée aux côtés de la FFT dès le début de l’Opération Balle Jaune. Coved conçoit et organise un tour de France des ligues pour collecter les balles. Les boucles effectuées par le camion sont organisées de façon à réduire au maximum les kilomètres parcourus et donc l’impact environnemental.

Transformation d’une balle usagée en trois étapes

3. Broyage des balles
L’opération de broyage consiste à extraire le noyau de caoutchouc de la feutrine de la balle pour le broyer et recueillir des granulats.
> Durant la conférence de presse, une question judicieuse a été posée par une de mes confrères : « est-ce que qu’on peut utiliser ce caoutchouc à d’autres fins ? » La réponse est oui mais la FFT et la Coved préfèrent garder le côté sociaux-écolo-éducatif de l’opération donc l’intégralité des balles recyclées finissent en sols sportifs. Cela implique d’autant plus les participants.

4. Réalisation de sols sportifs
Cette phase consiste à fabriquer un nouveau produit à partir des granulats de caoutchouc issus du broyage.

5. Parrainage d’associations locales
Les ligues participantes à l’Opération Balle Jaune parrainent une association locale de leur choix, et soutiennent ainsi un projet social de proximité.

Donc la prochaine fois que vous jouez au tennis, plutôt que de jeter vos vieilles balles usagées dans une poubelle, vous pouvez toujours en garder une pour votre chien, mais les autres, hop hop direction les cartons de votre club et de votre ligue !