Le Big Austin de chez Hamler’s

0

Découvert complètement par hasard en plein quartier latin, voici Hamler’s, un burger store d’un rapport qualité/prix exceptionnel.

food-burger-hamlers-1-26-04-2014.jpgPasser un soir à Maubert-Mutualité, à 20h30, ne pas savoir quoi manger, croiser des gens avec des sacs Hamler’s burgery, décider d’y aller. C’est parti !

food-burger-hamlers-7-26-04-2014.jpgVu que je ne connais absolument pas ce quartier c’est déjà une bonne surprise. Donc un tour sur la 3G, 3 min de marche et me voilà devant. D’extérieur déjà ce n’est pas plein et pour être franc, ça me faisait un peu suer de devoir me taper une queue de ouf. Bref, j’entre, je réponds « sur place » à la jeune fille derrière le comptoir et la demoiselle me tend un menu et me dit : « Allez-vous asseoir, quand vous êtes décidé, vous venez commander au comptoir. » A la cool quoi. Niveau deco, c’est très scandinave avec du bois gris brun au mur et des décos très sobres et « natures » vertes et marrons.

food-burger-hamlers-3-26-04-2014.jpgAprès un coup d’œil au menu, je me tente une petite formule avec un Big Austin au pastrami pour faire oublier la mauvaise expérience du HD Diner. Et tiens, pourquoi pas un Dr Pepper pour accompagner. Bref, je me lève et commande. La fille à la caisse est jolie, jeune et souriante. Oui je sais, on s’en fout mais ça compte quand même un peu. Et là, ZE concept : comme il y a aussi une arrière salle, on te donne un truc carré qui fait de la lumière quand ta commande est prête mieux, la jolie serveuse en personne ne fera même pas illuminer le bazar, mais viendra me servir en personne, illuminer mes yeux en quelques sortes.

food-burger-hamlers-5-26-04-2014.jpgVenons en fait. Le burger arrive comme c’est désormais de coutume coupé en deux et de loin je vois direct : oui c’est du vrai pastrami dedans. Une fois la french’s et le ketchup étalés sur les frites : allez on s’y met.

La prise en main est nickelle. D’autant plus agréable que le pain est légèrement toasté et a une petite touche de paprika dessus… Le steak censé être bien cuit est un peu juste mais au gout… quelle première bouchée! On sent que le pastrami, n’est pas trop salé, le cheddar est magnifique, la cuisson de la viande est en fait presque parfaite et la touche de fraîcheur tomate, pickles et sauce maison fait son effet. Moi qui d’habitude n’aime pas la tomate dans les burgers, je suis conquis.

food-burger-hamlers-4-26-04-2014.jpgLes frites sont hyper croustillantes, cuites comme il faut. Bref on est bien. Et même encore mieux avec une gorgée de Dr Pepper. J’avais oublié le goût exceptionnel de ce soda américain, né à Waco (Texas) un an avant le fade Coca Cola. Bref le tout est déglingué si vite qu’on se dit : « Déjà fini ? » Et oui, shit ! On frôle l’érotisme.

La jeune fille du comptoir ne me donne même pas le temps d’attraper mon gobelet qu’elle est déjà devant moi avec sa thermos de café… Il est très chaud donc on va attendre un peu, mais on peut attaquer le cookie. Comme le burger, il est assez léger. Pas trop sucré, ce qui permet de bien apprécier la petite touche de caramel et les pépites de chocolat noir… Le tout pour 16,50€. Très très honète. Le meilleur menu rapport qualité-prix rencontré à ce jour. On reste sur une superbe impression qui donne envie de revenir… Et vous conseiller d’y aller les yeux fermés. Rien que pour retrouver la bonne odeur de cuisson qui se propage dans vos narines lorsque le cuistot envoie la viande sur le grill et pour tester aussi une fois les corn dogs.

La page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Hamlers-Burgery/577790358930153

u terminé

Un plateau terminé en à peine 20 minutes !

food-burger-hamlers-7-26-04-2014.jpg

La déco très scandinave.

food-burger-hamlers-2-26-04-2014.jpg