Arrêts de Jeu : un de mes nouveaux QGs

2

Parler bouffe et sport en même temps, c’est pas toujours évident. Maintenant, on peut, grâce à Arrêts de Jeu. Un restau dédié au Sport qui a ouvert à Aubervilliers l’an passé, et qui en fait l’un de mes favoris en ce moment. Normale, y aller une fois par mois depuis février, c’est déjà une belle régularité.

Comment je m’y suis retrouvé ?
Par le biais de Femmes de Sport, Nicolas Raimbault, un des co-fondateurs m’a contacté via Twitter puis Facebook début janvier. Après avoir voyagé à Montréal et découvert la Cage aux Sport (ça aussi je vais vous en parler bientôt parce que ça vaut largement un billet), je vois que le concept est sensiblement le même : un restau-bar dédié aux amoureux du sport. A la différence près que chez ADJ, c’est un peu plus haut-de-gamme. Bref, un restau avec des écrans partout dont un géant pour suivre le sport, c’est la grande classe. Faut absolument tester.

Quand j’y suis allé ?
Ben comme je vous l’ai dit, trois fois en 3 mois, c’est presque du régulier. En plus c’est pas trop loin de chez moi. Donc ma première s’est faite le soir de la St Valentin. A l’heure où nombres d’entre nous ont dû choisir entre une soirée en amoureux et la Ligue des Champions, je n’ai pas eu à choisir, et c’est une soirée spéciale Contre-Saint-Valentin chez Arrêts de Jeu qui s’est imposée puisque j’avais rien d’autre à faire. La seconde lors d’une soirée Girl Only. Oui je sais je ne suis pas une fille et je n’ai pas testé le massage ostéo bio je sais pas quoi mais bon, pour représenter Femmes de Sport, je ne recule devant rien. Et la troisième, il y a deux semaines où j’ai déjeuné en terrasse aux cotés de Nathalie Péchalat, Fabian Bourzat, deux autres journalistes et Nicolas, l’attaché de Presse de la FFSG, un type super sympa au passage.

Qu’est-ce qu’on y mange ?
La carte est élaborée avec des spécialistes : Alain Cirelli et Yannick Leclerc (anciens chefs étoilés) et Edith Filaire (nutritionniste du sport). Rien que ça, déjà ça en impose. Pour tout voir par vous même, je vous invite à consulter la Carte.

Qu’est-ce que moi j’ai testé ?
1er repas :
En entrée, Foie gras à la fleur de sel, chutney d’ananas, rien à dire. Le Foie gras est très bon, et le pain qui l’accompagne est parfaitement choisi pour. Ensuite, le Burger « Arrêts de Jeu ». Il est bon, et bien présenté. Y en a qui l’aurai découpé avec des couverts. Moi j’ai mangé la tomate, retiré le pique, et mangé ça comme un vrai burger, avec les mains. Seule petite ombre, j’aurai placé le cheddar sur la viande avant la fin de la cuisson pour qu’il fonde un peu plus. Les frites qui l’accompagnent étaient bien cuites, juste comme il le fallait. En dessert lors de ce premier repas, j’ai testé le Gâteau au Fromage Blanc (le CheseseCake quoi). Excellent. Ni trop gros, ni trop petit, accompagné de crème anglaise avec quelques pointes de coulis de fruits rouge (framboise il me semble). C’était parfait.

2ème repas :
Menu spécial lors de la soirée Girl Only. Panier de crudités, sympa mais un peu court pour moi, Poulet à la crème de citron et herbes fraîches, ça franchement c’était très bon. Le poulet était bien servi par contre vu que j’ai pas pris de photo, j’ai oublié l’accompagnement qui si je me souviens bien devait être des haricots verts… Pour finir, Soupe d’agrumes accompagné d’un boule de sorbet citron (ou mangue), plutôt bon mais peut-être un peu trop acide, en même temps c’est des agrumes.

3ème repas :
Brick de poire au fromage de chèvre sur lit de salade et noix, ça franchement c’était vraiment excellent. La brique est cuite juste qu’il faut pour que le chèvre soit fondu sur la poire légèrement chaude. C’est bon. Tartare de bœuf cru & Pommes allumettes, salade. C’est très bon aussi, je l’ai commandé préparé mais sans câpre, pour faire comme mon voisin de table Fabian Bourzat. Et franchement y avait rien à dire, d’autant plus qu’on nous l’a servi en double ration. Et derrière, j’ai testé le dessert du jour qui était un soupe de Fruits Rouge. Là j’avoue pour terminer un gros repas comme ça, en terrasse en plein soleil, c’était nickel. D’autant plus que ce jour-là, la direction nous a offert une bouteille de champagne, la Très Grande Classe.

Qui pilote ?
Stéphanie Le Rouzic et Nicolas Raimbault sont les principaux instigateurs du projet et ont réussi à associer deux grands noms du basket, Ronny Turiaf et Boris Diaw. Autant vous dire que comme ce sont mes deux joueurs français préférés, y avait pas moyen de pas y aller. Maintenant, faut que je me débrouille pour y aller quand ils y seront.

Pourquoi ça bouge bien ?
Parce qu’ils arrivent à organiser des évènements. L’équipe de Volley Féminine de Béziers y est passée, la Soirée Girl Only, le passage régulier de Sportifs ou journalistes (David Cozette la semaine passée), l’organisation d’une pesée et d’une conf de presse avant un Championnat du Monde de Boxe… Bref, ça bouge, ça bouge même bien et y a moyen de voir facilement du beau monde : sportifs, journalistes, supporters.

Pourquoi c’est bien !

+ La carte élaborée par de anciens chefs étoilés et une nutritionniste du sport
+ Les écrans partout et l’écran géant
+ Le personnel et les patrons, hyper sympas.
+ La terrasse quand il fait beau
+ Le bar avec des Ipad à dispo et des prises pour brancher vos chargeurs
+ Le wifi
+ Les événements organisés régulièrement

Pourquoi c’est moins bien !
– La carte de bières : une seule marque dispo en blonde ou blanche, ça fait un peu limité.
– La situation : pas voire peu de transport faciles à part la voiture, sinon c’est le bus ou la navette fluviale (je ne savais même pas que ça existait et pourtant je m’y connais bien en transport !)

Bon vous l’aurez donc compris, les moins étant minoritaires, il n’y a aucune raison pour que vous n’y alliez pas.